Délicieux, les féculents constituent une véritable solution pour combler l’appétit, et ce, pendant un long moment. Cependant, certains les accusent d’être parfois à la base du surpoids. Cependant, que sont-ils réellement ? Participent-ils à la perte du poids ? Quels sont les risques potentiels d’un régime sans féculents ? Nous vous disons tout sur le bien-fondé de la présence ou pas des féculents dans l’alimentation.

Les féculents : qu’est-ce que c’est ?

La famille des féculents est constituée de l’ensemble des produits composés de glucides dits complexes. Ce sont tous des aliments d’origine végétale. Dans cet ensemble, on retrouve trois types de denrées alimentaires.

  • Les céréales : ce sont des aliments tels que le blé, le maïs, le seigle, l’orge, l’avoine, le millet ou le sorgho. On y trouve également l’ensemble des produits obtenus à base des farines, du pain, la semoule, etc.
  • Les légumes secs ou les légumineuses : il s’agit principalement des fèves, des lentilles, des haricots, etc.
  • Les pommes de terre et autres tubercules : ce groupe renferme les pommes dauphines, les frites ou même la purée.

Il faut noter que l’ensemble de ses produits est riche en amidon, une substance constituée des réserves glucidiques de l’univers végétal. L’amidon est un glucide important pour l’organisme. Afin de faciliter sa digestion et son assimilation par l’organisme, il est crucial de cuire l’ensemble les féculents.

Bon pour la perte de poids ?

Les féculents ont certes mauvaise presse, mais s’il en est ainsi, c’est d’abord en raison des régimes qui les ont progressivement diabolisés. Ces derniers accusent les féculents d’être source de prise de poids.

Quel est le rôle des féculents dans l’alimentation ?

Si les féculents sont accusés de rendre gros, ils sont importants pour l’organisme. Ils constituent un carburant primordial pour le corps, car ils renferment des sources de glucides riches en amidon. Vous devez savoir que le cerveau est un organe dont le fonctionnement dépend essentiellement des glucides. Par ailleurs, les féculents octroient de l’énergie durable et stable à l’organisme, ce qui permet de faire durer la satiété dans le temps.

En outre, vous devez savoir que les féculents sont également producteurs de vitamines, de minéraux et de fibres alimentaires.

Pourquoi opter pour un régime sans féculent ?

Le but principal d’un régime sans féculent est généralement de priver le corps de sa source primaire d’énergie. Puis, de l’amener à s’approvisionner dans ses réserves énergétiques ou même à avoir recours à d’autres moyens de production d’énergie. Ainsi, la perte de poids peut être rapide et effective. Il existe une grande variété de régimes sans féculents. En réalité, ces différents régimes induisent une restriction moyennement drastique des féculents en fonction de la méthode.

Comment consommer les féculents sans grossir ?

Manger des féculents n’entraîne pas directement la prise du poids dans la majorité des cas. En effet, tout dépend de vos choix et de votre manière de les consommer. Si vous désirez manger les féculents sans grossir, vous devez suivre quelques conseils.

  • Opter pour les féculents complets.
  • Veiller à ce que les féculents représentent seulement le ¼ de l’assiette.
  • S’abstenir de consommer les féculents transformés comme les frites, les chips, etc.
  • Préparer simplement les féculents tout en évitant les produits déjà préparés.
  • Faire une combinaison des féculents complets avec des légumes et des sources de protéines.
  • Utiliser les condiments et les épices pour l’assaisonnement de vos féculents.
  • Augmenter la quantité des légumineuses dans votre assiette.
  • Manger des féculents avant un entraînement, mais en quantité restreinte.
  • Opter pour la cuisson des féculents al dente.

Par ailleurs, vous devez vous assurer que votre alimentation est équilibrée à chaque repas. Que ce soit au petit-déjeuner, au déjeuner comme au dîner.

Quels sont les risques d’un régime sans féculents ?

Comme tout régime amaigrissant, le régime sans féculents n’est pas sans risque à moyen terme.

  • La perte de poids assez rapide accompagnée d’un fort niveau de fatigue : étant donné que les apports en glucides sont considérablement réduits, le corps puise dans ses réserves. Or, il retrouvera du glucose emmagasiné sous forme de glycogène dans les muscles et dans le foie.
  • Le risque d’accroissement du « mauvais » cholestérol : en laissant la consommation des féculents et de ses dérivés, vous serez certainement tenté de combler votre manque d’énergie en consommant une grande quantité de viande, de fromages et de charcuterie. Or, ce sont des éléments riches en graisses saturées et elles sont nuisibles à la santé.
  • Le risque d’hypoglycémie : le régime sans féculents peut conduire à une réduction du taux de sucre contenu dans le sang. Cela conduit à des nausées ou parfois la perte de connaissance.
  • Le risque d’acidocétose : la détérioration des lipides entraîne une production considérable de corps cétoniques qui seront stockés dans le sang tout en déséquilibrant l’organisme. Ce déséquilibre peut engendrer les complications graves pour les personnes diabétiques.

En somme, retenez que le régime sans féculents procure des bienfaits dont le premier est d’avoir un ventre plat, mais il vous soumet également à divers risques comme tout régime restrictif. Aussi, vous devez savoir que ce type de régime est contre-indiqué pour les adolescents, les enfants, les femmes enceintes de même que les diabétiques. Alors, que manger avant un entraînement, pour avoir un ventre plat?

Voir mes conseils

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici